Forum d'anthropologie et d'ethnologie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de l'anthropologie : IV - Le fonctionnalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariounette
Doyenne
avatar

Nombre de messages : 199
Localisation : près de Lyon
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Histoire de l'anthropologie : IV - Le fonctionnalisme   Ven 10 Juin à 14:44

Like a Star @ heaven Le fonctionnalisme, né en réaction contre l’évolutionnisme et le diffusionnisme, est une théorie qui se propose d’interpréter les données sociales à partir de leurs interrelations (tout fait social doit être mis en relation avec les autres faits sociaux), et surtout de leurs fonctions (chaque élément d’un ensemble culturel s’explique par la fonction qu’il occupe au sein de cet ensemble).
Like a Star @ heaven L’anthropologie fonctionnaliste insiste donc sur la signification globale, s’inscrit dans une perspective holiste, en expliquant la fonction d’une institution en la réintégrant dans l’ensemble auquel elle appartient. Elle recherche l’utilité de chaque institution, sa fonction dans la société.
Like a Star @ heaven L’anthropologie fonctionnaliste a connu en particulier deux auteurs très importants : tout d’abord Malinowski, le père fondateur du fonctionnalisme et l’un des auteurs les plus marquants de l’histoire de l’anthropologie, et Radcliffe-Brown.

1) Bronislaw Malinowski (1884-1942)
a) Un apport majeur à l’anthropologie
Like a Star @ heaven Grand ethnologue de terrain, producteur d’une œuvre considérable, Malinowski dominera la scène ethnologique depuis 1922 jusqu’à sa mort (on peut même dire encore de nos jours). Il sera le premier promoteur d’une méthode d’enquête basée sur l’observation participante, qui est devenue la base expérimentale de la discipline anthropologique. Avant lui, on se contentait de visiter, de convoquer les chefs, etc., sans vraiment prendre le temps de connaître les populations. Mais pour cet homme de terrain, ce n’est pas suffisant : le chercheur qui étudie une population doit vivre avec elle, partager ses activités pendant au moins un an, plus si possible, apprendre la langue locale, s’imprégner de leur mentalité. L’enquête de terrain doit tenir une place prépondérante dans l’étude d’une population ; l’expérience personnelle de l’ethnologue est primordiale.

b) Une théorie basée sur l’analyse fonctionnelle
Like a Star @ heaven Pour interpréter la réalité, il montre que les faits observés ne prennent sens que si on les rapporte les uns aux autres. Le travail d’un ethnologue consiste donc à rechercher la cohérence ; beaucoup de données n’ont pas grande signification si on les prend isolément, et si on les relie entre elles, elles deviendront parfaitement compréhensibles.
Like a Star @ heaven Il montrera cette importance de prendre en compte diverses réalités pour comprendre une institution à travers l’exemple de la Kula, circuit d’échanges entre les tribus des îles mélanésiennes (à l’est de la Nouvelle-Guinée), au cours duquel on échange lors de pratiques rituelles et cérémonielles des colliers et brassards en coquillages à grande valeur cérémonielle et symbolique, et non économique. La détention de ces objets procure prestige et renommée, mais ne peut être que temporaire, puisqu’ils doivent impérativement être remis en circulation. La chaîne d’échanges ne doit jamais être interrompue. L’intérêt de cette pratique n’est pas économique, mais sociologique : elle favorise les échanges interculturels et permet d’établir des réseaux d’alliances politiques entre des tribus traditionnellement hostiles. C’est en analysant ce qui se passe autour de la Kula (place du chef, représentations, manière d’échanger, savoirs techniques, etc.) qu’on peut arriver à cette conclusion.
Like a Star @ heaven L’objectif de la théorie de Malinowski est donc d’étudier la fonction d’une culture, en examinant comment cette culture satisfait les besoins vitaux de l’homme. L’ethnologie est pour lui la science de la culture, qui cherche à découvrir les lois non plus de l’évolution, mais de l’organisation sociale. Pour lui, la culture c’est la façon dont l’homme s’adapte aux conditions déterminées pas sa nature et son environnement, et elle a pour fonction de satisfaire ses besoins biologiques et sociologiques. Une culture est une totalité cohérente, une assemblée d’institutions qui ont toutes, sans exception, pour fonction la satisfaction d’un besoin. Tout a donc une fonction dans la culture et tout est lié harmonieusement afin de satisfaire au mieux les besoins humains.

c) Conclusion sur Malinowski
Like a Star @ heaven Cette théorie peut être qualifiée d’hyper-fonctionnaliste. Elle é d’ailleurs été beaucoup critiquée, d’une parce qu’il ignore la dimension historique des cultures (en réaction à l’évolutionnisme), et de deux car il sous-estime l’importance des contacts (en réaction au diffusionnisme). Il a surtout montré que la satisfaction des besoins fondamentaux est une nécessité universelle pour tout type de vie, et pas seulement de vie sociale. Or il ne suffit pas d’affirmer des besoins ; il est important de les justifier. Il a procédé à des généralisations trop systématiques à partir de sa propre expérience, qui était pourtant limitée à un tout petit archipel mélanésien.
Like a Star @ heaven Il ne faut cependant surtout pas oublier que l’anthropologie lui doit énormément du point de vue méthodologique, et ses ouvrages son des perles de la description ethnographique.

2) Radcliffe-Brown (1881-1955)
Like a Star @ heaven Contrairement à Malinowski, il fut plus un grand théoricien qu’un chercheur de terrain. Sa théorie repose sur deux concepts fondamentaux : structure et fonction. Pour lui, la fonction d’un élément socio-culturel, c’est « le rôle qu’il joue dans la vie sociale en tant que totalité, et par conséquent la contribution qu’il apporte au maintien de la continuité structurelle. » Contrairement à Malinowski, il n’exclut pas la possibilité qu’un élément ne remplisse aucun rôle, ni le déséquilibre et le changement social. Il est par ailleurs attentif à l’histoire et étudie les faits à la fois du point de vue synchronique et diachronique.
Like a Star @ heaven Radcliffe-Brown n’est donc pas du tout un hyper-fonctionnaliste comme Malinowski, mais pourrait plutôt être qualifié de structuralo-fonctionnaliste. Il est en effet considéré comme le précurseur du structuralisme en raison du renouvellement qu’il a apporté, en particulier dans l’étude de la parenté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire de l'anthropologie : IV - Le fonctionnalisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’étrange histoire de Benjamin Button.
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choc de Cultures :: Anthropologie - Théorie :: Théorie - Champs et méthodes-
Sauter vers: