Forum d'anthropologie et d'ethnologie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mexique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umah
Commence à s'intégrer
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Mexique   Lun 19 Juin à 13:25

Le Mexique

Histoire :

Période archaïque (5 000 à 1 500 avant JC)
La population se sédentarise, les premières cultures du maïs apparaissent. Vers 3 000 avant JC, de nouvelles techniques agricoles sont réalisées. On date à cette époque les premières fabrications de lames d'obsidiennes et le travail de la céramique. Le premier cite maya est édifié à Cuello, au Belize, vers 2 000 avant JC.

Olmèques
L'apogée des Olmèques est de 1 200 à 400 avant JC. Ils s'installent sur la côte chaude et humide du Golfe (San Loreneo, La Venta). Ils ne construisent pas de ville, mais des centres cérémoniels avec des sculptures d'énormes têtes, de figures stylisées "d'hommes jaguar". Ils produisent également de la céramique et des figurines de jade. Les Olmèques auraient été gouvernés par une autorité centrale. Vers 900 avant JC, on note un déclin de ces centres, jusqu'à l'oubli.

Civilisation Maya classique
Les Mayas apparaissent vers 500 avant JC dans une région comprise entre le Mexique et le Guatemala. Leur apogée se situe entre 200 et 900 ap JC, avec le développement de nombreuses citées organisées. Au centre des cités on trouve des temples complexes, avec les quartiers résidentiels nobles tout autour et des champs cultivés.

Les Mayas
Les mayas ont une vie ritualisée, un art sophistiqué et un grand savoir mathématique et astronomique (avec le célèbre calendrier maya). Des guerres sont fréquentes entre les cités. Vers 800, une crise apparaît avec l'épuisement des ressources disponibles, la destruction et l'abandon de plusieurs centres.

Teotihuacán
En même temps que les Mayas, d'autres cités se développent dont celle de Teotihuacán en 200 avant JC. L'apogée de cette citée se situe entre 400 et 500, avec une domination de la vallée et de vastes territoires s'étendant jusqu'au sud, à la région Maya. Il s'agit à ce moment d'une des plus grandes villes du monde, avec 125 000 habitants.

Période Postclassique
Il s'agit du début des invasions des peuples venus du Nord. Vers 900, les grandes cités Mayas sont en déclin. La cité toltèque de Tollan (Tula) est fondée en 968, il y aura environ 40 000 habitants. Entre 1 000 et 1 200, Chichen Itzá est à son apogée. En 1 175, Tollan est en déclin, pillé puis incendié. Le début de la civilisation Aztèque est datée vers 1 300.

Empire Aztèque
Il s'agit du dernier grand empire méso-Américain. Vers 1350, Tenochtitlán, capitale Aztèque, est fondé sous l'ordre du dieu tribal Huitzilopochtli qui avait ordonné de construire une ville là où un aigle se tenait sur un rocher avec un serpent dans son bec (voir la légende). Vers 1450 se termine la civilisation Maya de l'époque postclassique avec entre autre la chute de Mayapán.

Christophe Colomb découvre le Nouveau Monde en 1492 mais c'est en 1512 que les premiers contacts entre Indiens Mayas et navigateurs espagnols se réalisent avec emprisonnement des navigateurs sur les côtes du Yucatán. De 1517 à 1518, les conquistadores Hernández de Córdoba et Juan de Grijalva explorent la côte du Mexique jusqu'à Veracruz.
L'année 1519 est marquée par l'arrivée d'Hernán Cortés à Veracruz qui n'a pas reçu l'autorisation du gouverneur de Cuba Diego de Velásquez.
Mais l'accueil par la population locale est chaleureux car elle voit en lui un messager du Dieu Quetzalcóatl. Puis Cortés soumet les habitants de Tlaxcala, fond la ville de Rica de la Veracruz, s'empare de Cholula après un véritable massacre sur la population puis de Tenochtitlán où il fait prisonnier Moctezuma II.
En 1520, Pánfilo de Narváez, envoyé du gouverneur de Cuba, arrive à Veracruz afin de parler à Cortés au sujet de sa désobéissance. Ce dernier le rejoint donc à Veracruz et le combat victorieusement le 29 mai à Zempoala. Cortés retourne ensuite à Tenochtitlán où pendant son absence, son second Pedro de Alvarado a fait tuer 200 représentants de l'élite de la société aztèque. Il en découle un soulèvement du peuple aztèque contre les Espagnols. Moctezuma est enlevé du trône et remplacé par Cuitláhuac (qui meurt peu de temps après de maladie) puis par Cuauhtémoc, le dernier chef aztèque de l'histoire. Le 27 juin 1520, Moctezuma est assassiné et 3 jours plus tard, les Espagnols quittent Tenochtitlán. Cortés bat une forte armée aztèque à Otumba et regagne Tlaxcala. Le 13 août 1521, Cortés s'empare de Tenochtitlán après de rudes combats et les Espagnols détruisent complètement la cité, ce qui marque la fin de l'empire aztèque. Cuauhtémoc est fait prisonnier et est exécuté en 1525 en Honduras.

(La suite de l'histoire passe par la domination coloniale espagnole, l'indépendance, les guerres de réforme, la révolution, etc)

Une divinité maya


Tête olmèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umah
Commence à s'intégrer
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Mexique   Lun 19 Juin à 13:28

Les Dieux Aztèques

Xipe Totec : dieu de l'Ouest: du renouveau et de la végétation. Sa couleur est le rouge.

Huitzilopochtli : dieu du Sud: guerre, chasse, soleil, maître du monde. On lui offrait régulièrement des victimes humaines. Sa couleur est le bleu.

Quetzalcóalt : dieu de l'Est: vie et jumeaux, planète Vénus, vent, artisanat, inventeur du calendrier. Sa couleur est la blanc.

Tezcatlipoca : dieu du Nord: ciel, providence, inventeur du feu. Sa couleur est le noir.

Tlaloc : dieu de la pluie, de la foudre.
Coatlicue : déesse de la Terre et mère de Huitzilopochtli.
Xochiquetzal : dieu des fleurs.
Xochipilli : dieu de la beauté.

Les Dieux Mayas

Hunab: créateur du monde
Iztamma : fils de Hunab; dieu du ciel; donne écriture, codex, calendrier.

Kinch Ahau : dieu solaire, souvent associé à Iztamma.

Chaak : dieu de la pluie, serpentiforme, long nez (nom déformé de l'aztèque Tlaloc, le dieu Aztèque).

Yumtaax : dieu du maïs, jeune homme portant des épis dans sa chevelure.

Kukulcán : dieu du Vent (de l'aztèque Quetzalcóalt).
Ah Puch : dieu de la Mort, crâne décharné et sonnettes.
Ek Chuah : dieu de la Guerre, associé avec Ah Puch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umah
Commence à s'intégrer
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Mexique   Lun 19 Juin à 16:19

La Pierre du Soleil
(Calendrier Aztèque)




Découverte
La Pierre du Soleil a été découverte à la fin du XVIIIème siècle dans la ville de Mexico, pendant les travaux de construction de la nouvelle cathédrale. Elle se trouvait sur la pyramide double de Tenochtitlán, dédiée à Tlaloc et Huitzilopotchli, dieux de la pluie et de la guerre, mais aussi dieux de l'Homme nouveau et de la guerre fleurie. Cette pierre basaltique circulaire à un diamètre de 3.59 m de diamètre et pèse 25 tonnes.
Datant de l'époque d'Axayacatl (6ème roi Aztèque), elle est sans doute une réplique d'une pierre originale qui se serait perdue dans un lac situé de nos jours à côté du musée d'anthropologie de Mexico. La Pierre du Soleil, également appelée " calendrier aztèque " est non seulement un calendrier mais aussi une pierre commémorative d'une date sacrée car comme les stèles mayas, certaines pierres aztèques rappelaient une fête rituelle célébrée tous les 52 ans. On retrouve en effet gravée sur cette Pierre du Soleil la date du 13 Acatl qui marqua la fête du Feu nouveau en l'année 1479.

Explication
La Pierre est constituée de 8 cercles concentriques qui forment des couronnes circulaires. Dans le cercle extérieur qui entoure le tout, deux serpents se rejoignent, tête en bas, en crachant.. En tant que 8ème mouvement d'inertie, ils fixent les limites du monde visible. Les 2 serpents sont divisés en 13 segments (13 cieux) et sont l'image de l'Univers qui contient tout. Ils sont le yin et le yang, le jour et la nuit qui nous enveloppent. Ils sont aussi la Voie lactée, la galaxie qui contient notre système solaire parmi tant d'autres. Pour les Aztèques, la Voie lactée représente la force d'expansion la plus grande par rapport à l'homme, avant d'arriver à la Totalité absolue. L'intermédiaire entre l'Homme et les étoiles est le soleil, centre du système des rapports planétaires et en conséquence, centre de la Pierre du Soleil. C'est ce centre qui capte directement les énergies.

1er Cercle
Représentation de la pierre et ses huit cercles

C'est le cercle central qui est représenté par le visage du Soleil et ses deux griffes qui saisissent des cœurs pour se fixer à l'univers. Il est symbole de vitalité et du "mouvement immobile". Sa langue matérialisée par un couteau d'obsidienne, symbolise le sacrifice de soi-même, source de vitalité et de création de la cinquième ère.

2ème Cercle
Les bras de la croix sont formés par les glyphes des quatre ères précédentes, liées aux quatre éléments, où apparaissent les dates correspondant à la fin des Eres Cosmogoniques du calendrier. Ce cercle tourne de gauche à droite, suivant le mouvement apparent des étoiles.

3ème Cercle
Il contient les 20 glyphes correspondant aux 20 jours du mois.

4ème Cercle

Il représente les 260 jours du calendrier sacré. On y retrouve en effet 52 cases contenant chacune 5 points, ces derniers matérialisant un jour chacun (5 x 52 = 260).

5ème Cercle

Il est lié à la planète Mars, dont la révolution synodique de 780 jours équivaut à 260 x 3. La planète Mars est la grande différenciatrice et séparatrice des mondes, semblable au rayon mystique du feu qui ouvre les eaux primordiales,

6ème Cercle

Il correspond à la planète Jupiter, le joyau du ciel. Les cercles 5, 6, 7 sont étroitement liés car ils constituent l'unité Mars-Jupiter-Saturne. Saturne et Mars forment deux franges successives qui relient les jours et la Voie lactée. Elles établissent ainsi le rapport entre le monde planétaire et le monde stellaire.

7ème Cercle

Le Cercle de Saturne. Cette frange composée de 28 petits arcs (qui rappellent les vertèbres du serpent) est dédiée à Saturne. Chaque planète des cercles 5, 6 et 7 représentent un par conséquent toutes les significations associées à ces Dieux.

8ème Cercle

C'est le cercle de la Voie lactée. La Pierre du Soleil est limitée par deux demi-cercles sous forme de deux serpents en flamme, Xiucoatl représentant la Voie lactée. Les deux serpents naissent du hiéroglyphe du 13 Acatl qui indique la date de la célébration du Feu nouveau. Les queues des deux serpents, leurs écailles (12 de chaque côté), leurs têtes représentent les divers cieux. La Pierre du Soleil commémore un cycle de 52 ans, au moment du Feu nouveau (13 Acatl) quand les étoiles indiquent par la constellation des Mamashuastli que la Vie va reprendre.

Les étoiles créent ainsi un lien entre l'homme et les phénomènes non seulement agraires mais cosmiques. Cette énergie double se dédouble en deux serpents, qui dessinent l'axe vertical de la pierre entre leurs queues et leurs têtes. Le diamètre horizontal est indiqué par les griffes du Soleil qui essaient de se fixer au cœur du ciel. Les deux axes créent les 4 directions de l'espace, pointées par les 4 flèches du bouclier solaire. Une représentation confirme la notion de combat perpétuel qui maintient la vie du système. De la gueule des deux serpents cornés (dont les cornes à 7 cercles nous signalent les Pléiades et la Grande Ourse), on voit jaillir les visages de Tonatiuh le Soleil, dans son parcours Est-Ouest (à droite), et de Xiutecutli comme Saturne, le Temps et la Nuit dans son parcours Ouest-Est. Leur interpénétration donne le 8e mouvement.




Source : http://www.mexique-fr.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mariounette
Doyenne
avatar

Nombre de messages : 199
Localisation : près de Lyon
Date d'inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: Mexique   Lun 19 Juin à 19:16

merci beaucoup Umah! I love you

il faudrait que je retrouve mes cours, histoire de voir si je peux rajouter un petit quelque chose, mais ça m'a l'air déjà pas mal complet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umah
Commence à s'intégrer
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Mexique   Mar 20 Juin à 11:18

Voilà la suite :

Le Mexique est divisé en 6 régions archéologiques.

1 - À l'extrême sud se trouve la région Maya qui comprend les états du Yucatan, Campèche, Chiapas, et le territoire de Quintana Roo. Les premiers Mayas s'établirent d'abord sur la côte de l'Océan Pacifique et constituèrent le ¨Viel Empire ¨. Pour des raisons inconnues, les Mayas émigrèrent du Pacifique à travers ce vaste pays vers le Golfe du mexique et ils fondèrent le ¨Nouvel Empire¨.

2 - La seconde région comprend l'état entier de Oaxaca. Deux civilisations distinctes s'y développèrent et leurs descendants habitent encore cette région. La première tribu qui apparut fut celle des Zapotèques, descendants des Olmèques de la Côte du golf, qui venus du sud, envahirent Oaxaca aux environs de 1000 ans avant J.C. Les Mixtèques vinrent ensuite de la région montagneuse au nord, on suppose de Puebla, où l' on retrouve des traces de leur présence. La plupart des sites archéologiques de Oaxaca sont de pur style Zapotèque, tels que Dainzu, certains sont purs Mixtèques, tels que Mitla et d 'autres sont un mélange Zapotèque et Mixtèque primitifs, comme Yagul et Monte Alban.

3 - La troisième grande division comprend le plateau central du Mexique, les alentours de la capitale et les états qui l'entourent. Les légendaires Teotihuacanais, les Toltèques, les Matlatzincas, les Aztèques, les Tlahuicanais, et de nombreuses autres tribus qui peuplèrent cette région à des époques différentes, ont favorisé une extraordinaire variété ethnique.

4 - La quatrième division est celle de la côte qui longe le Golf du Mexique, depuis la région Maya au sud, jusqu'au nord de Tampico. Cette région est chaude et humide, et fut le berceau des Olmèques. Au nord s'établirent les Totonaques et les Huastèques . De nombreuses ruines sont restées intactes grâce au climat plus sec.

5 - La cinquième division est située à l'ouest du Mexique. Elle s'étend le long de la côte du Pacifique depuis Oaxaca dans le sud, jusqu'à l'extrême nord de l'état de Sinaloa. Cette région n'était pas aussi peuplée que les autres. Les principales tribus se composent des Purépechais, Tarascains et Huicholes, ainsi que d'autres petites tribus moins civilisées et moins importantes.

6 - La dernière division, Nord Mexicain, est un désert qui ne connut jamais de civilisation avancée ni d'activité véritable. Il y a quelques sites, mais aucun n'est assez important pour en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umah
Commence à s'intégrer
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Mexique   Mar 20 Juin à 11:21

La Fête des Morts (Día de los Muertos)

La fête des morts est une fête d'une grande importance au Mexique. Elle se déroule en effet, pendant 2 jours, le 1er et 2 novembre juste après la fête de Halloween qui n'a aucun rapport. C'est aussi une occasion pour se retrouver en famille.

Pour comprendre à travers une caricature assez poussée la perception que les mexicains portent sur cette fête, visualisez cette animation en flash.

Un peu d'histoire

Tout le monde, un jour ou l'autre, est confronté à la mort, que ça soit par la sienne ou celle d'un proche. De nombreux rituels, spécifiques à chaque culture, ont été développés pour permettre aux vivants d'accepter la mort ainsi que pour aider le défunt à accéder à accéder à son nouvel état méta-physique.La fête des morts, vieille d'environ 3500 ans, découle de nos jours de plusieurs traditions.

Lors de l'époque de Moctezuma (dernier empereur Aztèque), les habitants du Mexique avaient l'habitude de venir plusieurs fois par an sur les tombes des morts. La famille du défunt dansait, chantait et laissait des offrandes afin de pourvoir aux besoins du défunt dans l'au-delà. En réalité, les Aztèques pratiquaient 2 fêtes majeures: une pour les enfants (Miccaihuitontli), et une pour les adultes (Hueymiccalhuitl). La petite fête était célébrée 20 jours avant la grande.

Les Espagnols, eux, avaient l'habitude de venir dans les cimetières pour y déposer du pain, du vin et des fleurs pour la Toussaint. Les Espagnols pensaient que les âmes parcouraient la Terre et flottaient autour d'eux. Tous craignaient qu'elles s'abattent sur eux pour les emporter avec elles. C'est pourquoi ils préparaient des autels avec du vin et du pain pour les apaiser. Des cierges les guidaient jusqu'à l'autel. Le rituel Aztèque n'a donc pas été éradiqué par les Espagnols en les convertissant au catholicisme. La date a juste été fixée afin qu'elle coïncide exactement avec le jour de tous les saints, le 1er et 2 novembre, à la place des 2 précédentes fêtes séparées de 20 jours).
De nos jours, une autre culture vient s'ajouter à cete fête. L'arrivée des âmes des enfants le 31 octobre coïncide avec la fête d'Halloween. C'est pourquoi on rencontre dans les rues des enfants déguisés en Dracula, momies et autres morts vivants tenant une citrouille. Ils ne disent pas "trick or treat", mais "calaveras" selon la tradition del dia de los Muertos, afin d'obtenir des friandises ou des pièces de monnaie.
Le rituel et les célébrations


La fleur de zempaxuchitl

Ce jour de la fête des morts, les familles vont rendre visite aux tombes de leurs ancêtres et les nettoient, les décorent, leurs mettent des fleurs (spécialement des fleurs oranges appelées zempaxuchitl, ci contre) ainsi que des bougies. Les âmes des défunts reviennent sur Terre suivant un certain ordre. Il convient alors de leur donner les offrandes appropriées.

Les personnes décédant durant le mois précédent ne recoivent pas d'offrande car elles n'ont pas eu le temps de demander la permission de retourner sur Terre.
Pour les enfants morts avant d'avoir été baptisés, on offre des fleurs blanches et des cierges. Pour les autres, on apporte des jouets.
Pour les adultes, on apporte des bouteilles de tequila.
Des offrandes sont aussi faites dans chaque maison sur des autels situés dans les chambres des défunts, plus ou moins décorés et remplis selon les familles. On y trouve: du copal dans son encensoir, des fleurs porte-bonheur, des cierges allumés, des photos représentants le défunt de son vivant, des têtes de morts en sucre ou en chocolat, des fruits, le pain des morts, des bonbons, de la nourriture que le défunt appréciait le plus, des boissons, de l'eau bénite et diverses offrandes particulières au défunt (tabac, poteries...).
Les têtes de morts portent sur le front les prénoms des morts. Bien qu'elles soient généralement représentatives du défunt, elles peuvent se déguster. Les Aztèques et autres civilisations gardaient comme trophée les crânes des vaincus et les rassemblaient lors de la fête des morts. Ces crânes symbolisent le mort et la renaissance.
Pour guider les âmes, un chemin de pétales de fleurs est réalisé de la rue jusqu'à l'autel. Des prières sont récitées et de la musique est jouée. Les Mexicains, qui sont presque tous catholiques, débutent leur journée en priant les défunts, et la terminent en buvant à leur santé. Le mexicain n'a pas peur de la mort, il se moque d'elle, joue avec, et même cohabite. C'est une coutume qui pour nous, nous semble choquante voire provocante car la mort est traitée comme un personnage quasi humain avec familiarité et dérision...Ne serait-ce pas tout simplement une autre manière d'aborder la vie et par là même d'intégrer plus naturellement et sans honte cette mort qui nous fait peur et nous fascine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mexique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mexique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Choc de Cultures :: Anthropologie - Aires culturelles :: Amériques-
Sauter vers: